echecsinfos.com



echecsinfos.com




" Pas de réussite sans échecs " --- François VOITURON








by ENJE
Enseignement du jeu d'échecs à l'école

2 septembre 2016

Elections à la FFE : 1 fauteuil pour 4



Avec un pareil titre, chacun aura en mémoire la fameuse comédie de la Paramount sortie en 1983 avec Dan Aykroyd et Eddy Murphy : 1 fauteuil pour 2.

Si l'élection d'un nouveau Président pour la Fédération Française des Echecs n'est pas du cinéma, le scrutin de liste en vigueur dans l'élection fédérale oblige chaque candidat à présenter 29 colistiers et va nécessairement aboutir en fin de compte à un mélange des prétendants.

Un peu comme dans la superproduction Hollywoodienne . . . où les 2 acolytes vont s'allier pour occuper la fonction présidentielle !

Sur 4 listes, l'une est essentiellement publicitaire, une autre un pur mystère. Reste 2 listes (sauf surprise) avec le potentiel évident pour dépasser le seuil de 10% des voix nécessaire afin d'être présentes au Comité Directeur.

Reste donc dans la "galère", les listes de Pince-MI ou plutôt Pince-GMI et Pince-MOI. Balancez à l'eau 16 colistiers, il  reste les 13 premiers de chacune des listes pour vous faire une idée du prochain Comté Directeur: L'avenir de la FFE va aussi reposer sur la capacité de ce futur CD à jouer collectif. @ suivre.

La véritable inconnue est l'identité du futur Président. 
Que le meilleur gagne.

Vous ne savez pas pour qui voter ?
Ci-dessous, les listes, programmes, sites internet, et comptes sociaux Facebook et Twitter (1).

Bonne chance aux candidats.

Page spéciale élections sur le site de la FFE

DORNBUSCH

ESCAFRE

IASONI
KOUATLY



(1)
Précisions
Listes au 2 septembre 2016

Dornbusch a donné a sa liste le nom de son blog. Cela ne fait pas pour autant un site de campagne dédié. Facebook et Twitter à l'avenant. 

Escafre abuse largement du logo FFE qu'il va jusqu'à détourner (ce qui paradoxalement l'appauvrit et le diminue) mais il est le seul candidat (avec BK) à avoir créé un site internet et des comptes dédiés spécifiques sur les réseaux sociaux.

Iasoni est le grand absent de la rentrée (il est vrai que le n°7 de la liste Kouatly lui a envoyé un Scud en plein milieu de l'été).

Kouatly a bien créé un site dédié. Les comptes Facebook et Tweeter semblent dédiés à la campagne mais sont à son nom personnel (il est vrai que vouloir être président de la FFE exige un minimum d'ambition et de culte de la personnalité).

Pour les nostalgiques, voir notre interview Battesti/Salazar du 9 janvier 2013

1 septembre 2016

Jeu d'échecs et solidarité avec le Chili



Le programme ChessSolidarity a sélectionné la Fondation CIFAN pour sa prochaine action.

CIFAN est une ONG qui aide les enfants défavorisés de Valdivia (environ 200 km au Sud de Santiago du Chili). Avec l'aide du belge Antoine Leuridan, un orchestre a été créé et des cours de musique sont proposés aux enfants.

Il a été convenu que les élèves pourraient jouer aux échecs en attendant leur cours de musique.

Nous soutenons CIFAN avec l'envoi de jeux et une aide de 200 euros.

Ce sera la 8ème action en 4 ans pour ChessSolidarity.

Voir :
Chili con ChessSolidarity
CIFAN website
CIFAN Facebook

7 août 2016

Merci Thank You IKEA




Merci IKEA !


IKEA vous connaissez.
L'entreprise Suédoise créée en 1943 par  Ingvar Kamprad possède 328 magasins d'ameublement répartis dans 28 pays et réalise un chiffre d'affaires de 30 milliards de dollars avec 140.000 employés.

IKEA est un géant économique.
Un géant de cette taille possède, bien entendu,  sa propre Fondation philanthropique.

Si charité bien ordonnée commence par soi-même, et le rôle d'une Fondation d'entreprise est d'abord de soigner son image, se valoriser et motiver ses troupes, force est de reconnaitre que la générosité des Fondations ne s'arrête pas à la porte de l'entreprise mais s'aventure dans les zones en difficulté de nos sociétés modernes : pauvreté extrême, sous éducation, maladies, enfance en péril, etc . . . 

En 2015, IKEA a rassemblé des fonds à hauteur de 10,8 millions de dollars en faveur du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés afin de soutenir un programme d'aide dénommé "Brighter Lives for refugees" (une meilleur vie pour les réfugiés).

L'argent a servi, notamment, à équiper les réfugiés en lampes LED.
Pour illustrer l'action d'IKEA et de l'UNHCR, un cliché montre des enfants jouant aux échecs par terre sous une tente avec une simple lampe pour éclairer l'échiquier.

Merci IKEA pour cette belle promotion de notre discipline.
Thank you IKEA for promoting chess.

Voir aussi : 
Actions solidaires en faveur du jeu d'échecs avec chessSolidarity



MerciThankYou Verizon




Merci Verizon !

Verizon vous connaissez certainement.
Verizon, basée aux USA, anciennement Bell Atlantic Corp. (l'une des ex "Baby Bell" née de la scission du monopole Bell) réalise 127 milliards de dollars de chiffre d'affaires dans les télécommunications et emploie 238.000 personnes.

Verizon est un géant économique.
Un géant de cette taille possède, bien entendu,  sa propre Fondation philanthropique.

Si charité bien ordonnée commence par soi-même, et le rôle premier d'une Fondation d'entreprise est souvent de soigner son image, motiver ses troupes et se valoriser, force est de reconnaitre que la générosité des Fondations ne s'arrête pas à la porte de l'entreprise mais s'aventure dans les zones en difficulté de nos sociétés modernes : pauvreté extrême, sous éducation, maladies, enfance en péril, etc . . .

Verizon s'est attaqué à un double problème : l'éducation et le racisme.
Sous le hashtag youdontknowme (vous ne savez pas qui je suis) une campagne est diffusée qui met en scène des jeunes à l'allure soi-disant inquiétante et qui se révèlent être des inventeurs.

L'un des jeunes inventeur crée . . . des pièces d'échecs avec une imprimante 3D !

Merci Verizon pour cette belle promotion de notre discipline.
Thank you Verizon for promoting chess.

Voir aussi : 
Actions solidaires en faveur du jeu d'échecs avec chessSolidarity


6 août 2016

Le charme du jeu d'échecs




Les photos d'art de Ruslan Lobanov mettent en scène des modèles d'une beauté parfaite et intemporelle.


Autre particularité, alors que les jeunes femmes sont souvent nues, c'est le regard qui attire la curiosité.

Une preuve ?

Aviez-vous remarqué que Roi et Dame sont mal positionnés / inversés sur l'échiquier ? 







19 juillet 2016

Michel Rocard professeur d'échecs




La filiation est la voie naturelle pour apprendre à jouer aux échecs.

Certains découvrent le noble jeu à l'école, dès le CP, en activité de loisirs, et parfois même sur le temps scolaire.
D'autres fréquentent un Club d'échecs.

Mais, quoi de mieux qu'un papa qui joue avec son fils pendant les vacances ?
Un papa prof d'échecs, c'est chouette.

Encore faut-il que le papa (ou la maman) saches jouer.

Voyons.
Michel Rocard, par exemple.

Enarque, premier secrétaire du parti socialiste (1993-1994), Premier Ministre (1988-1991), député européen (1994-2009), Sénateur (1995-1997), grand croix de l'ordre national de la Légion d'Honneur,  . . . et j'en passe.
Fin des années 70, Michel Rocard a conceptualisé une deuxième gauche au sein du parti socialiste, une gauche moins dogmatique et plus ouverte à l'économie, une gauche Sociale-Démocrate à la François Hollande bien avant l'heure.
Très bien tout ça, mais, au moins, savait-il jouer aux échecs ?

Et oui.
En août 1980, Michel Rocard apprends à son fils Loïc à jouer aux échecs (Loïc sera Polytechnicien et entrera au cabinet de Manuel Valls en  2014).

Sur l'image, Loïc avec les Noirs a commis 3 fautes de débutant.
Professeur Michel Rocard, c'est le moment d'intervenir :

  • Une dame qui part seule à l'attaque
  • Un Cavalier en a6 sur le bord (à moitié mort) 
  • Une Tour en h7 qui prive la possibilité d'un petit-roque et compromet l'alignement des Tours.
Michel Rocard et son fils Loïc en vacances en Bretagne (août 1980)
André Laignel et Pierre Joxe affrontent Michel Rocard et Lionel Jospin (1975)


1 juillet 2016

Autour du jeu d'échecs avec Michael Hanke




Michael Hanke est photographe.

Né en 1972 à Kladno, petite ville minière au nord de Prague en république Tchèque, sa carrière débute tardivement à 40 ans.

Son travail est rapidement récompensé.

En 2015, une série de clichés sur le thème d'un tournoi d'échecs pour jeunes est récompensé (2ème Prix en catégorie Art et Loisirs de la photo de presse Tchèque).

La même série vaudra à Michael Hanke de recevoir le 3ème Prix du très prestigieux International photographer of the year 2015 (catégorie Sport) et une sélection au Sony World Photography Award.

On aime.

Ce travail n'est pas sans rappeler le clair-obscur du photographe Jean-Philippe Riant.
Michael Hanke nous invite dans son Univers et on discerne avec facilité les états d'âmes des joueurs : la JOIE, la SURPRISE, la TRISTESSE, . . .
Le procédé Noir et Blanc renforce la lecture émotionnelle en faisant naître un sentiment de l'ordre de la nostalgie.



25 juin 2016

Thérapie échiquéenne (pour un monde en Paix)



Pour beaucoup d'entre nous, le terme IMAGINE est associé au titre de la chanson créée en 1971 par John Lennon et Yoko Ono.

En janvier 1981, Imagine deviendra n°1 des ventes au Royaume-Uni (suite à l'assassinat de John Lennon à New-York, le 8 décembre 1980). Le magazine Rolling Stones l'a consacrée 3ème meilleur chanson de tous les temps.

Imagine parle de Paix. 

Dans le clip réalisé en 1972, John Lennon et Yoko Ono jouent aux échecs. Mais l'échiquier est constitué de 64 cases entièrement blanches. Les pièces aussi sont toutes blanches. Ce fameux échiquier Blanc imaginé par Yoko Ono symbolise un monde ou nous sommes égaux, ou du moins dans lequel ce qui nous unis est plus important que ce qui nous oppose.

En supprimant l'opposition Noir vs Blanc, nous devons imaginer de nouvelles règles pour "jouer" ou vivre ensemble. 

Imagine, en France, est aussi le nom de l'Institut des maladies génétiques (Paris XVème). C'est dans ce cadre prestigieux que Jean-Claude Moingt, de Léonard Echecs et ancien président de la Fédération, nous proposait d'assister à des conférences sur le thème " Le jeu d'échecs, outil thérapeutique" ainsi qu'à une simultanée avec Anatoli Karpov, l'ex-Champion du monde.

Pour le plaisir, une partie disputée par Luc Mahieu, un jeune joueur d'échecs du Club d'échecs ENJE (Paris XVè) contre Anatoli Karpov.


Lire aussi :
Article Le Parisien "Des stars des échecs à l'Institut Imagine"
Article Le Figaro Santé "Le jeu d'échecs : outil thérapeutique ?"





3 juin 2016

Jeunes prodiges des 64 cases


Connaissez-vous Elaine Saunders, Célia Neimark ou Jutta Hempel ?
Dolo Falk ?
Aravindh Chithambaram, peut-être ?
Alors, au moins Samuel Reshevsky !?

Tous ces noms désignent de jeunes prodiges des 64 cases.
Et la liste est loin d'être exhaustive. 

L'encyclopédie Wikipédia consacre une page à ces phénomènes en herbe, en commençant par rappeler que Paul Morphy et José Raùl Capablanca sont du nombre. Oubli des soeurs Polgar ?! De notre côté, nous sommes moins intéressés par la précocité des titres de Grand-Maître International que par l'originalité des personnalités ou leurs réalisations.

Dolo Falk, par exemple.
On sait peu de choses, si ce n'est qu'à 4 ans il connaissait le déplacement des pièces, et à 5 ans il bat "tous les meilleurs joueurs d'échecs de sa ville et des environs". L'année suivante, âgé de 6 ans et affublé du titre de Champion local, il est présenté à Vienne aux joueurs les plus expérimentés de la ville, et il gagne à nouveau ses parties. 
Dolo est né le 17 janvier 1898, en Ukraine, d'un père pharmacien.
Un article lui est consacré en 1903 dans une revue illustrée de Cracovie dont une traduction se retrouve dans La revue d'échecs (Belgique). Deux autres articles lui sont consacrés aux USA en 1903, l'un dans le Times-dispatch en Virginie, l'autre dans un journal à Atlanta. 

Jutta Hempel.
A 3 ans, elle mémorise une partie d'échecs jouée devant elle. A 4 ans, elle est inscrite en compétition. A 6 ans, elle dispute des simultanées qu'elle gagne. A 7 ans, des simultanées à l'aveugle ! A 9 ans, elle remporte un Concours de Problèmes d'échecs. La même année elle obtient 2 nulles face au Maître International Jens Enevoldsen.

Elaine Saunders-Pritchard.
Londres, le 22 janvier 1938. Alekhine s'exclame : "c'est un génie !". Le compliment est adressé à Elaine Saunders, 12 ans.
Elaine apprends à jouer avec son père dès 5 ans. Elle remporte le World Girl Championship en 1936 et 1937 (elle a 10 et 11 ans) et, dès 11 ans, elle est capable de disputer des parties d'échecs à l'aveugle (video, ci-dessous).

Celia Neimark.
Née en 1911, Celia apprends à jouer à 6 ans. Dès 7 ans, elle bat de nombreux joueurs de Club. En 1921, elle bat le Champion d'échecs de l'Ohio, Irving Spero. La presse s'empare de l'exploit pour évoquer la possibilité d'une rencontre avec le génie du moment Samuel Reshevsky.

Samuel Reshevsky.
Le plus connu, sans doute. Né la même année que Célia, en 1911, mais en Pologne, Samuel apprends à jouer à 4 ans. A 8 ans, il l'emporte sur des joueurs expérimentés et joue des simultanées. A 9 ans, il émigre aux USA et consacre tout son temps à la pratique du jeu ce qui l'empêche de poursuivre ses études (ses parents seront condamnés pour mauvaise éducation). Il poursuivra une brillante carrière échiquéenne. 

Aravindh Chithambaram.
Terminons avec un jeune garçon culotté et non dépourvu d'humour.
Aravindh est Indien. Né en 1999, il est sacré Champion Junior d'Inde en 2015.
Lors du récent Championnat du Commonwealth, il affronte le Maître Nicholas Van der Nat (Elo 2348). Auriez-vous osé, comme lui, jouer 2.Tg1 ?
(partie ci-dessous)













1 juin 2016

Partie d'échecs animée (1926)




Le doodle du jour est un hommage à Lotte Reiniger (1899-1981), réalisatrice de films d'animation.

En 1926, après trois ans de travail, elle présente Les Aventures du Prince Ahmed inspiré des comtes des mille et une nuits.

Il s'agit de l'un des premiers film d'animation avec la particularité d'utiliser un procédé de silhouettes.
Le film est composé de 32 scènes/décors.

La scène 25 est une partie d'échecs disputée entre Aladin et Dinarsade, la fille du Calife.