echecsinfos.com



echecsinfos.com




" Pas de réussite sans échecs " --- François VOITURON








by ENJE
Enseignement du jeu d'échecs à l'école

17 octobre 2017

La conversion de Saint-Augustin


Augustin d'Hippone (354-430), est né et mort en Algérie (1).

Si Augustin est aussi le patron des brasseurs et des imprimeurs, ce Père de l'Eglise (2), est plus connu comme Saint Patron des théologiens.

Se plonger dans Les Confessions d'Augustin, une autobiographie en 13 livres rédigée entre 397 et 401, est le meilleur moyen pour comprendre le parcours de l'enfant doué et indocile, de l'étudiant, de l'adolescent qui transgresse les interdits, du rhéteur et enfin du philosophe.

En 386, le destin d'Augustin bascule.

Installé à Milan depuis 2 ans, il enseigne la rhétorique. Augustin est dans un jardin. Il dispute une partie d'échecs avec son ami, le jeune Alypius qui souffre, dit-on, d'une obsession pour les combats sanglants de gladiateurs. La joute cérébrale sur l'échiquier est donc moins un loisir qu'un travail pédagogique (de réinsertion ?). Ponticianus, un autre ami, est de passage. Augustin raconte qu'il entends une voix. Il interrompt sa partie d'échecs. Il écoute la voix et comprends qu'il doit ouvrir le livre posé près de lui. Ce que Augustin va lire dans le codex de Paul entraînera sa conversion.

Augustin est baptisé en 387. Il sera canonisé en 1298.

Nous nous intéressons, ici, à cette partie d'échecs peinte par Nicolo di Pietro (3) et qui symbolise une activité terrestre, intellectuelle et sociale que l'on imagine importante, à laquelle Augustin va pourtant accepter de mettre fin spontanément. 

La conversion d'Augustin s'effectue en 3 étapes.
Il y a d'abord la raison et la recherche de la Vérité.
Il y a ensuite, l'Appel.
Il y a enfin le pardon ou plutôt la demande de pardon à Dieu.

La partie d'échecs évoque un Augustin intellectuel, voire scientifique, en quête perpétuelle de rationnalité et de Vérité.
Et l'interruption de la partie d'échecs pour Ecouter et Entendre l'Appel, marque la seconde conversion.

Augustin, avant Descartes, avait découvert le cogito en formulant :
Je puis me tromper. Mais si je me trompe, alors j'existe.
Plus romantique, cette belle citation : La mesure de l'amour, c'est d'aimer sans mesure.


Pour prolonger, nous vous proposons un élégant Mat en 3, mentionné dans le manuscrit laissé par Al-Suli en 840.




(1) Sa dépouille mortelle est à Pavie (Italie)
(2) Augustin est Père et docteur de l'Eglise. Il existe 4 pères de l'Eglise et 36 docteurs de l'Eglise



SOLUTION
1. Ch5+       coup forcé des noirs avec . . . TxCh7
2. TxCg6+   coup forcé des noirs avec RxT
3. Te6#